Jésus notre paque est ressuscité, célébrons !

Jean 20 : 1-17

Jésus notre paque est ressuscité, célébrons ! Jean 20 : 1-17 La Pâque chrétienne inaugure une nouvelle ère au regard de la célébration de la pâque juive célébrée jusqu’au temps de Jésus de Nazareth.
Jésus dont la résurrection est célébrée dans toute l’église chrétienne, en ce dimanche 20 avril 2014, est l’agneau pascal qui a été sacrifié pour les péchés du monde entier.
La Pâque a toujours été une des fêtes chrétiennes célèbre avec moins de faste comme c’est le cas pour la Noël. Pourtant, la Pâque est d’une signification profonde étant donné que Jésus dont on célèbre la naissance est venu non pour se promener sur terre mais pour mourir à la place des pécheurs. La Pâque cimente notre foi.
Célébrer la fête de la Pâque n’est plus comme dans l’ancienne alliance où l’on célébrait en mangeant les pains sans levain.
Comme le dit Paul en 1 Corinthiens 5,7-9, ceux qui croient en Christ sont considérés comme « une pâte nouvelle » et « sans levain ». Ils sont donc invités à célébrer en faisant le meilleur d’eux-mêmes pour ne pas laisser germer, dans leur vie, le levain du mal et de la méchanceté. Par contre, ils sont exhortés à célébrer uniquement avec le pain sans levain de la pureté et de la vérité.
Qu’est-ce à dire ? Les croyants depuis la résurrection de Jésus d’entre les morts ont constitué une nouvelle communauté : la communauté des célébrants. C’est – à – dire des hommes et des femmes de toute race, toute tribu, toute nation, de toute catégorie sociale qui ont mis foi en l’œuvre de la croix, l’unique voie par laquelle Dieu avait pris l’initiative de sauver les pécheurs que nous sommes.
Jésus, en mourant d’une mort terrible et ignominieuse de la croix, a payé le prix de notre rédemption.
C’est en tournant un regard de la foi sur cette œuvre accomplie et sur la résurrection d’entre les morts qui nous justifie devant Dieu que nous tous sommes invités à célébrer la Pâque avec faste.
Cette célébration est au-delà du manger et du boire comme l’on fête très souvent. Célébrer la Pâque, pour tout croyant, consisterait à rechercher, par-dessus tout, la pureté de cœur et de vie et à laisser la vérité de l’évangile imprégner sa façon de voir le monde dans lequel il évolue. Il n’est pas question d’une fuite ou d’une volonté délibérée de vivre, le reste de sa vie, non pour lui-même mais pour le Christ mort pour ses péchés et ressuscité pour sa justification devant Dieu.
Dans ce sens, célébrer Pâque, c’est :

  • avoir un autre regard sur Dieu qui est devenu le Père de tout croyant ;
  • avoir un autre regard sur soi-même parce qu’en Christ Dieu me rend juste ;
  • avoir un autre regard sur les hommes et femmes qui ont placé leur foi en Christ parce que partageant avec eux le même statut d’enfants de Dieu.
  • avoir un autre regard sur le monde parce que ce dernier passe avec tous ses attraits (convoitises) mais celui qui accomplit la volonté de Dieu demeure éternellement (1 Jn 2,17).

Célébrons donc en faisant disparaitre tout ce qui, dans notre vie, jeunes et vieux, nous empêcherait de vivre dans ce monde en toute dignité comme fils et filles du Royaume de Dieu.
Débarrassons-nous donc de tout péché qui nous enveloppe assez facilement !

Voir aussi...

La foi véritable en Dieu, source des richesses véritables – Rév. Dr. Vincent MUDERHWA

Télécharger le fichier audio

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *