Grandeur et service

Mt 20,20-28 ; 1 P 5,5-6

Depuis dimanche 3 jusqu’au mercredi 6 août 2014, une quarantaine de jeunes de la Chapelle CBCA Goma-Ouest est réunie à l’EMP Kauta de l’ULPGL-Goma, dans une retraite, a eu à cristalliser ses réflexions autour du thème « Face aux défis multiples : comment exercer le leadership chrétien ? ». Au regard de l’analyse de notre contexte, notamment l’absence de modèle de plus en plus criante dans tous les structures sociales (famille, école, université, milieux professionnels et dans la société en général), les avancées technologiques, la montée des anti-valeurs, la recrudescence de la violence et de la culture de la guerre qui a fait plus de 6 millions de morts et des victimes innombrables qui portent des stigmates dans leurs corps et leurs cœurs, il a paru indispensable que rendre les jeunes garçons et filles attentifs à la nécessité d’exercer le leadership avec un soubassement fondamental de la foi en Christ et imbu des valeurs chrétiennes.
Le leadership chrétien étant à la fois une science et un art, les jeunes sont invités à apprendre les principes d’exercice de leadership et être outillés et donc équipés non pour se servir des autres ou manipuler leur personnalité mais plutôt en se mettre à leur service pour les hisser eux aussi au niveau de servir de façon compétente et efficace.
Etant donné qu’il existe un standard mondain de la conception du pouvoir dont se servent les hommes et femmes politiques et les grands de ce monde qui asservissent, dominent et même martyrisent les populations à leur guise ici et ailleurs, Jésus y oppose un leadership d’un autre standard, celui de servir au risque de sacrifier sa propre vie (Mt 20,20). Cela signifie qu’il faut sacrifier son temps, son énergie, ses ressources matérielles et financières, pour l’intérêt des autres. Le modèle de Jésus qu’on retrouve en Mc 10,45, lui le Fils de l’homme qui, dans et malgré sa transcendance s’est abaissé et a livré sa propre vie pour le salut de l’humanité.
C’est ce modèle que Pierre reprend en 1 P 5,2-4 où le leader, pas seulement le pasteur, l’ancien, le diacre mais tout aussi tout ministre à tous les niveaux, est appelé à prendre soin du troupeau en terme de sa santé physique, spirituelle et psychique et veiller comme une sentinelle sur son épanouissement intégral et le prémunir de tout risque de déviation et de perte d’identité. Il remplira sa tâche avec dévouement, sans contrainte et non en exerçant un pouvoir autoritaire. Il ne recherchera pas son intérêt personnel comme le font les hommes et femmes politiques qui ont cessé de travailler et plaider pour l’intérêt général.

Rév. Pasteur Vincent Muderhwa

Voir aussi...

La foi véritable en Dieu, source des richesses véritables – Rév. Dr. Vincent MUDERHWA

Télécharger le fichier audio

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *